ALlégorie

oral-8364

24.6.15 journée de l’écoute

Il y a chez les hébreux cette incitation : « écoute Israèl ! »

Une invitation à écouter la vois d’El, ce nom de Dieu, et plonger dans l’intérieur le plus sacré de nos êtres.

J’ai installé la maquette d’ALors sur un socle propice à recevoir une belle lumière.

J’ai pris des photos avec l’intention de les publier sur allezla331.com sous l’onglet « ALlégorie »

Les photos sont prêtes et je médite sur cette allégorie.

Met-elle utile ?Est-ce que je la pratique vraiment ?

et mes rêves, que me disent-ils ? suis-je assez vigilant,assez à leur écoute ?

orAL3

Puis je lis la presse sur internet et suis saisi  par l’information principale : la France est sur écoute. Les américains écoutent depuis trois décennies nos présidents.

Une affaire d’écoute, plein cadre avec l’ALlégorie sur laquelle je travaille :

Oral,  alors sur son piédestAL

Puissante et belle synchronicité

Conclusion :

Ecoutez-vous, ne les écoutez pas !!!

Nul ne pourra jamais écouter votre dialogue intérieur. C’est précieux.

Capture d’écran 2015-06-24 à 18.05.59

PS : c’est aujourd’hui que le parlement vote la loi sur la sécurité qui permettra au gouvernement français d’écouter outrageusement les citoyens.

Capture d’écran 2015-06-24 à 18.01.24

Capture d’écran 2015-06-24 à 18.02.30

Capture d’écran 2015-06-24 à 18.06.25

JE SUIS CE QUE

Capture d’écran 2015-06-24 à 18.02.30

vitrail 1

BONUS

La Critique ; Vous présentez sous l’onglet ALlégorie un vitrail d’ornement. En quoi est-ce une allégorie ?

Patrick Villacampa : Ce vitrail contient un miroir avec incrustées les lettres « JE SUIS CE QUE » à l’envers. Ces lettres sont disposées de telle sorte qu’on continue la lecture en osant : « je suis ce que je suis ». J’imprime donc une rotation à l’énoncé primordial qui désormais se met à tourner : « Ce que je suis « , « je suis ce que ». L’allégorie, ce qui est caché, se révèle dans cette sentence « je suis ce que je suis » proche de celle émise par Dieu à Moïse « Je suis celui qui est ». Ici un débat peut s’ouvrir. Quelle différence entre les deux sentences ? Celle que j’ai adoptée évite, temporairement, de se prendre pour Dieu.

LC : Ce vitrail est rond avec un croissant lunaire et une partie rouge orangée…

PV : L’oeuvre dans sa globalité symbolise le Soi manifesté par un cercle qui se décompose en part lunaire (inconscient) et part solaire (conscience). La lune est blanche argentée et passe devant le soleil. Elle prend ainsi plus ou moins d’importance (obscurcissement de la conscience). Le miroir, inscrit dans la partie solaire, illustre la conscience de la conscience, »Je suis ce que je suis ». C’est l’affirmation de l’unicité de l’être humain, le fait que chacun est Unique.

LC : Mais pourquoi ces lettres inversées ?

PV : L’image que renvoie le miroir est une image inversée de nous-mêmes. Il s’agit de vivre à l’endroit en lisant « Je suis ce que… »

On peut aussi imaginer une version internationale : « Yo soy lo que » (espagnol) , » I am what  » (anglais), etc…

.

Séparer le subtil de l’épais